Revue de presse

 Un litige réglé grâce au Comité d'action juridique (220 Ko)
Article de La France Agricole, n°3362, 3 décembre 2010

 Comités d'action juridique : les paysans se réapproprient ensemble leurs droits (701 Ko)
Dossier Campagnes Solidaires, n°237, février 2009

Association soutenue par la

Approche du droit

Une vision concrète du droit ...

Le droit est constitué de l’ensemble des règles régissant la vie d’une société. Penser le droit de cette manière conduit inévitablement à réfléchir aux conditions de l’exercice du droit.

Dans nos sociétés modernes, l’élaboration et l’application du droit sont principalement déléguées aux pouvoirs législatif pour proposer et voter des lois, et judiciaire pour les interpréter et les appliquer. Ces délégations n’exonèrent aucun d’entre nous de ses responsabilités dans le bon fonctionnement de la société : « nul n’est censé ignorer la loi ».

Le droit s’impose à nous à chaque instant de la vie : autorité parentale, code de la route, réglementation du travail, école, impôts, élections, voisinage, loisirs, etc. Il appartient donc à toutes les composantes de la société, individus, entités morales, corps sociaux, de s’impliquer dans les applications et les évolutions du droit.

Le droit fait partie de notre vie quotidienne, et le droit est l’affaire de tous. (Il n’est pas une discipline abstraite pratiquée seulement par des spécialistes en des lieux aux accès limités.)

... qui conduit à une méthode participative et collective

C’est sur cette approche que le Comité d'action juridique (CAJ) fonde sa démarche pour l’accès au droit en milieu rural, par le développement de ses activités d’information, d’orientation et de formation des populations rurales, et surtout, d’accompagnement des personnes confrontées à un problème juridique.

Pour cette mission, le fonctionnement des CAJ repose à la fois sur des pratiques de solidarité et sur la participation des individus ou groupes d’individus à la résolution de leurs propres problèmes juridiques.

Ces méthodes s'inspirent de celles des boutiques de droit ayant vu le jour en milieu urbain dans les années 70. En milieu rural, elles étaient pratiquées par l'Association des Fermiers Drômois (AFD), qui aujourd'hui s'est fondue dans le CAJ de la Drôme.